Littérature d’enfance et de jeunese-B2
juillet 1, 2020
Chiraz-B2
juillet 5, 2020

Christian Bobin-B2

کریستین بوبن متولد 24 آوریل سال 1951، نویسنده و شاعر بنام فرانسوی است که در آثارش، مسحیت جایگاه ویژه ای دارد. پدر وی به عنوان طراح در کارخانه اشنایدر و مادرش به عنوان نقاش کپی بردار از آثار بزرگ، فعالیت می کردند.
مدرسه برای او غیر قابل تحمل بوده و بعد از تحصیل در رشته فلسفه در کتابخانه شهرداری اتون مشغول به کار شد. سپس به عنوان ویرایشگر در مجله میلیو انجام وظیفه نمود. آثار برگزیده و موفق وی به صورت رمان، یادداشت های روزانه و شعر نثر می باشد. وی تا به امروز بیش از 60 کتاب منتشر کرده است. بوبن را در ایران با کتاب دیوانه وار می شناسند. پس از انتشار این کتاب، ترجمه آثار دیگر این نویسنده فرانسوی شدت گرفته و برخی آثار وی چندین بار ترجمه شده است.
این مقاله برای افراد سطح B2 مناسب می باشد.

گردآورنده : الهام نورکیهانی

Christian Bobin

Christian Bobin, né le 24 avril 1951 au Creusot en Saône-et-Loire où il demeure, est un écrivain et poète français. À la fois poète, moraliste et diariste, il est l’auteur d’une œuvre fragmentaire où la foi chrétienne tient une grande place, mais avec une approche distanciée de la liturgie et du clergé.

Biographie

Il est né d’un père dessinateur à l’usine Schneider du Creusot et d’une mère calqueuse. Enfant, il était solitaire et aimait la compagnie des livres. À propos de son enfance, il a déclaré : « Je serais incapable de faire des récits d’enfance. Je me demande comment sont faits ces livres-là. Je me sens infirme devant ça. Et pour aggraver les choses, j’ai l’impression d’avoir une mémoire presque anéantie de tout ça. » Il a déclaré aussi au sujet de l’école : « Ce qui me paraît le plus insupportable — et c’est aussi ce que fait notre société — c’est que l’école me séparait de moi-même. Ce n’était pas d’une personne, mais de moi-même, dans le vagabondage des heures, des humeurs. C’était ça dont j’étais séparé.»

Après avoir étudié la philosophie, il a travaillé pour la bibliothèque municipale d’Autun, à l’Écomusée du Creusot et a été rédacteur à la revue Milieux

; il a également été élève infirmier en psychiatrie. Sa forme de prédilection est le fragment, une écriture concentrée faite de petits tableaux représentatifs d’un moment. Ses ouvrages tiennent à la fois ou séparément du roman, du journal et de la poésie en prose. Il connaît un certain succès à partir notamment d’Une petite robe de fête (1991), mais reste un auteur « amoureux du silence et des roses », fuyant le milieu littéraire.

« Ma vie, écrit-il dans Louise Amour, s’était passée dans les livres, loin du monde, et j’avais, sans le savoir, fait avec mes lectures ce que les oiseaux par instinct font avec les branches nues des arbres : ils les entaillent et les triturent jusqu’à en détacher une brindille bientôt nouée à d’autres pour composer leur nid. »

Il reçoit de l’Académie française le Prix d’Académie 2016 pour l’ensemble de son œuvre. À ce jour, Christian Bobin a publié plus d’une soixantaine d’ouvrages. Il tient une chronique intitulée Regard poétique dans le magazine mensuel Le Monde des religions.

En Iran, Christian Bobin est devenu connu après la traduction de son livre « L’inespérée ». La traduction de ses œuvres s’est accélérée et en quelques années la moitié de ses œuvres a été traduite. Certains de ses romans ont de plusieurs versions de traduction. Par exemple le roman « Geai » est disponible avec le même nom alors qu’une autre version sous le nom « La folle allure » se trouve également dans le marché.

Œuvres principales

• Le Feu des chambres, 1978
• L’autre visage, 1991
• L’Inespérée, 1994
• La Folle Allure, 1995
• La Lumière du monde, 2001
• Une bibliothèque de nuages, 2006
• La Dame blanche, 2007
• Un assassin blanc comme neige, 2011
• La Grande Vie, 2014
• Noire claire, 2015
• La Nuit du cœur, 2018
• La muraille de Chine, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *