Canada – B1
décembre 20, 2019
Ramin Karimloo – B1
décembre 20, 2019

Province iranienne du Kurdistan – B1

La province du Kurdistan est une des 31 provinces d’Iran, à ne pas confondre avec la région plus grande du Kurdistan iranien. Sa capitale est Sanandaj.
La superficie de la province est de 28 817 km, ce qui ne représente qu’un huitième des régions habitées par des Kurdes en Iran (Kurdistan iranien)1. La province est située dans l’ouest de l’Iran et est entourée par l’Irak à l’ouest, la province de l’Azerbaïdjan de l’ouest au nord, la province de Zanjan au nord-est et la provincede Kermânchâh au sud. Les villes principales de la province sont: Marivan, Baneh, Saqqez, Qorveh, Bijar, Kamyaran et Diwandarreh.

Climat
Le Kurdistan est une des provinces les plus montagneuses d’Iran et bénéficie généralement d’un climat tempéré pendant le printemps et l’été. Les hivers sont longs et peuvent être très froids et voir d’importantes chutes de neige.

Population et culture
La population de la province est estimée à 1 546 256 en 2004. La majorité de la population de la province sont des Kurdes parlant le soranî, qui est un dialecte du kurde, une langue du groupe occidental de la famille des langues iraniennes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Province_iranienne_du_Kurdistan

Cuisine
La nourritureest largement reconnue comme un élément fondamental de ce que signifie être kurde. Les aliments tels que Yapraxi galamew (riz farcies dans des feuilles de vigne), KFTA (viande hachée épicée tubé dans la couche mince de riz boudin purée), Ser u pe (chèvre tête, la langue et les pieds), shifta (galettes de viande), sont traditionnels kurdes. Agneau et de poulet ont été les viandes de base dans la cuisine kurde pendantdes siècles. Légumes, pilaf et les produits laitiers comprennent également unegrande partie de la nourriture
traditionnelle kurde. Le théest également alimentde base à un régime kurde. Il est généralement bu2-3 fois par jour, généralement une activité sociale. Kurdesboivent aussiMastaw / Do’h / Ayran , une boisson à base de yogourt.

https://fr.qwertyu.wiki/wiki/Kurdish_culture#Cuisine

Province de Kermânchâh


Présentation de la province de Kermânchâh
Faisant partie d’une des provinces les plus montagneuse d’Iran, la province de Kermânchâh est située à l’ouest de l’Iran, elle détient une frontière avec l’Irak. Comme la province du Kurdistan, sa population est majoritairement Kurdes. La province dispose de nombreuses attractions touristiques comme le temple d’Anahita ou encore le site sassanide de Taq-e Bostan, symbole de son histoire, notamment pendant les périodes Achéménide et Sassanide. Mis à part ses monuments historiques, la province est aussi connue pour les tapis persans, qui portent son nom et aussi pour sa gastronomie. Le Nân berendji et le Rune Dân sont des mets typiques et très appréciés.
Que faire dans la province de Kermânchâh ?

Le site sassanide de Taq-e Bostan
Situé au pied d’une montagne de la chaîne du Zagros, le Taq-e Bostan est un site comprenant 2 grottes sculptées et des bas reliefs, à côté d’une source. Ses bas reliefs rupestres de l’époque sassanide représentent des scènes d’investiture, de chasse ou la commémoration de victoires.

Le temple d’Anahita à Kangavar
Plusieurs temples sont dédiés à la déesse Anahita en Iran, et le plus grand ensemble architectural du pays dédié à son culte, est situé sur les hauteurs de Kangavar. Vous tomberez sous le charme de ses vestiges, fort d’une histoire de plusieurs siècles.
A voir dans la province :

Le site antique de BisutunLes tombes mèdesLe tekieh Moaven ol-Molk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *