Articles reçus – Shutter Island
décembre 24, 2020
Parviz Tanavoli
décembre 29, 2020

Hamadan

Iranologie

Hamadan

Hamadan ou Hamedan ou en dialecte local Hemedan est l’une des principales villes d’Iran dans la région occidentale et montagneuse du pays, capitale de la province du même nom. Cette ville est située sur les pentes de l’Alvand, à plus de 1800 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui fait d’elle l’un des villes les plus froides de l’Iran. Hamadan est considérée
comme la plus ancienne ville d’Iran et l’une des plus anciennes du monde. En 2006 (1385 Solar Hijri) le Majlis a déclaré Hamadan capitale iranienne de l’histoire et la civilisation. Elle est connue dès l’Antiquité sous le nom d’Ecbatane capitale de la Médie et du premier empire iranien.

La province de Hamedan est située dans une région en altitude à l’ouest de l’Iran. Halte à l’ancienne route de la Soie, sa capitale Hamadan, a connu un développement significatif dans le commerce. Maintenant, la province regroupe plusieurs groupes d’ethnies : Les Perses, les Azéris, les Kurdes et les Lors. Ce qui rend l’endroit riche de plusieurs cultures, mais aussi de monuments historiques. On peut également noter que la province détient le plus beau site naturel d’Iran : la grotte naturelle d’Ali Sadr.

Que faire dans la province de Hamedan ?

La grotte naturelle d’Ali Sadr

Cette grotte naturelle, composée d’un grand lac et de galeries accessibles en barque, est un des plus beaux sites naturels de l’Iran. Quatre kilomètres ont été spécialement aménagé pour le plus grand plaisir des visiteurs. Vous pourrez observer, à bord d’une barque, une eau translucide, sans couleur, dominée par un plafond recouvert de stalactites et stalagmites, formées au cours de millions d’années.

Le mausolée de Gonbad-e Alavian

Situé sur le boulevard circulaire du centre-ville de Chahar, le mausolée de Gonbad-e Alavian détient un des plus anciens tombeaux de la province. L’édifice est composé d’un riche décor extérieur et intérieur de briques et de stucs. Il détient notamment une belle tour funéraire carrée, qui a malheureusement perdu son dôme.

A voir dans la province :

• L’antique Ecbatane

Colline au Nord du centre-ville actuel. C’est le site archéologique de l’antique Ecbatane, capitale d’été des shahs achéménides. Il reste les fondations de quartiers de maisons, des traces de remparts. Le plus intéressant est le musée, qui contient quelques beaux objets antiques et islamiques. Notez aussi deux églises des XIXe-XXe s. En avril, belle promenade ensoleillée avec vue sur la ville et les superbes sommets enneigés des montagnes.

• L’inscription achéménide de Gandj Nameh

Ganj Nameh est une inscription antique, à 10 km de Hamadan, sur les flancs de Monts Alvand en Iran. L’inscription, qui a été gravée dans le granite, est composée de deux sections. L’une (sur la gauche), a été commandée par Darius Ier (512-485 av. J.-C.) et l’autre (sur la droite) a été commandée par Xerxès Ier (485-465 av. J.-C.). Les deux sections, qui ont été gravées dans les 3 langues anciennes suivantes: néo-Élamite, néo-Babylonien et vieux-persan, commencent par une prière au Dieu Ahura Mazda et décrivent les lignées et les accomplissements des rois mentionnés.

• La forteresse mède de Nush-i Djân

Nush-i Jan, un site archéologique mède
À une soixantaine de kilomètres au sud de Hamadan, ancienne Ecbatane et capitale du royaume des Mèdes, une éminence rocheuse s’élève à 37 mètres au-dessus de la plaine. Elle a été explorée entre 1967 et 1974 par l’archéologue anglais David Stronach et constitue le témoignage le plus spectaculaire de l’architecture mède : le site a révélé une forteresse comportant quatre édifices construits vers le VIIIe siècle av. J.-C. et entourés de remparts du VIIe siècle dont il reste peu de choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *