Interview – Omid Kian – B1
septembre 17, 2020
Personnage du jour – Heydar Ghiai – A2
septembre 22, 2020

Lorestan B1

Iranologie

Lorestan

Le Lorestan est l’une des 31 provinces de l’Iran et un territoire historique. Elle est située dans l’ouest de l’Iran au milieu des monts Zagros et au sud-ouest de la ville d’Ispahan. La capitale de la province est Khorramabad. Le célèbre Château Falak-ol-Aflak est situé dans cette ville.
Cette région a donné son nom à une civilisation qui s’est développée au VIIIe siècle av. J.-C., parfois assimilée à celle des Mèdes.
Le Lorestan couvre une superficie de 28 392 km². Les villes principales de la province sont : Khorramabad, Boroudjerd, Aligoudarz, Doroud, Koudacht, Azna, Delfan, Selseleh, et Pol-e Dokhtar.

Géographie et climat

• Comtés de Lorestan

Le nom Lorestan signifie Terre des Lors, et dans un sens plus large représente une large partie de l’Iran occidental à la frontière de l’Irak, s’étendant sur 600 km le long d’un axe nord-ouest / sud-est de Kermanshah au Fars, avec une largeur de 150 à 200 km. Le terrain est en majorité montagneux, avec de nombreuses chaînes, faisant toutes parties des Zagros. La chaîne centrale a de nombreux sommets atteignant l’altitude où commencent les neiges éternelles, à plus de 4000 m. C’est dans cette chaîne que se trouve la source des rivières les plus importantes d’Iran, telles que les Zayandeh rud, Jarahi, Karoun, Dez, Abi, Karkheh. Entre les plus hautes chaînes se trouvent des plaines fertiles et des zones de piémonts très bien arrosées. Le plus haut sommet de la province est situé dans le massif de l’Oshtoran Kuh à 4 050 m. Les régions les plus basses, qui sont dans la partie sud de la province, sont à 500 m au-dessus du niveau de la mer. Le climat est généralement continental, sec avec des précipitations en hiver, dont la plupart tombent sous forme de neige. Parce que la province se trouve sur
les pentes les plus à l’ouest des Zagros, elle profite des précipitations annuelles les plus importantes au sud des monts Elbourz. Les températures varient largement au cours de saisons et entre le jour et la nuit. A Khorramabad, les températures en été sont entre un minimum de 12 °C et un maximum de 32 °C. En hiver, elles sont entre un minimum de -2 °C et un maximum très frais de 8 °C.

Histoire

Le Lorestan est une des plus vieilles régions d’Iran. Au IIIe et IVe millénaire av. J.-C., des tribus émigrantes se fixèrent dans la région montagneuse des Zagros. Les Kassites, dont la langue paraît n’être ni indo-européenne ni sémitique, étaient originaires du Lorestan.

Histoire de l’art

Cette région est caractérisée par une grande maîtrise de la fonte à la cire perdue à l’âge du bronze puis à celui du fer (du IIIe à l’Ier millénaire av. J.-C.). Le musée Cernuschi a exposé1 d’avril à juin 2008, cent cinquante bronzes ornés de griffons et de fauves notamment.

Population et culture

Les ethnologues classent les Lors comme des peuples Iraniens indigènes. Comme il est précisé plus haut, leur langue est appelée le lori, et il y a deux dialectes distincts de cette langue. Le lur-e-bozourg (grand lor), qui est parlé par les Bakhtiaris, et le lur-e-kuchik (petit lor), parlé par les Lors eux-mêmes. Au Khouzestan, les tribus Lor sont surtout concentrées dans la partie nord de la province, alors que dans la province d’Ilam, ils sont plutôt dans la région sud.

La civilisation du Lorestan est principalement célèbre pour ses objets de bronze, fabriqués selon la technique de la cire perdue, et plus particulièrement pour ses mors dechevaux ouvragés et décorés de motifs de chevaux ou d’animaux fabuleux. Ceux-ci ont été retrouvés dans des tombes mégalithiques, et semblent avoir été fabriqués uniquement pour servir lors des inhumations, et non pour un usage réel.

Célébrités du Lorestan

• Ali akbar Shekarchi, joueur de kamancheh
• Nasrollah Kasraian, photographe
• Reza Saghaï, chanteur
• Nasser Gholamrezaï, réalisateur
• Esfandiar Ghazanfari Amraï, poète.
• Hamid Izadpanah, poète.
• Mola Parishan, poète (xive siècle)

Attractions

Le Lorestan possède 263 sites d’importance culturelle et historique répertoriés par l’Organisation de l’héritage culturel de L’Iran.
Quelques-unes des attractions les plus populaires sont :
• Inscription du VIe siècle, Khorramabad
• Château Falak-ol-Aflak
• Pont Kashgan, Koohdasht, Moradabad
• Pont Shapuri, Khorramabad
• Mosquée du vendredi (Masjed-e Jame’) à Borujerd
• Imamzadeh Jafar, Borujerd
• Mosquée Soltani, Borujerd (en)
• Lac Gahar, Aligoodarz
• Lac Kiyou, Khorramabad
• Mont Oshtoran Kooh, Aligoodarz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *